Fin de l' opération escargot dans le détroit de Calais

PECHE Après la fin du blocage des ports, les pêcheurs avaient prévu de se tourner vers d'autres modes de contestation...

Avec agence

— 

Des bateaux de pêches bloquent le port de Calais, le 14 avril 2009.
Des bateaux de pêches bloquent le port de Calais, le 14 avril 2009. — REUTERS/Dylan Martinez

La vingtaine de chalutiers a mis fin à l'opération escargot menée ce vendredi matin pour ralentir le trafic maritime et commercial dans la voie montante du détroit de Calais. Ils entendaient protester ainsi contre les quotas de pêche.

«Ils ont ralenti le trafic maritime général du détroit international du Pas-de-Calais à une vitesse de quatre noeuds (7 km/h)», au lieu de 15 noeuds (27 km/h) en moyenne, a indiqué la préfecture maritime de Cherbourg.

Après avoir levé jeudi le blocus des ports de Calais, Dunkerque et Boulogne, les pêcheurs avaient assuré que le mouvement allait se poursuivre. Leur mouvement devait se clôturer par une vente «symbolique» de poissons sur le port de Boulogne-sur-Mer.

«250 navires marchands empruntent ce détroit tous les jours»

Dans la matinée, un porte-parole de la préfecture maritime a jugé une telle opération dangereuse, rappelant que plus de «250 navires marchands empruntent ce détroit tous les jours». L’institution a mis en place un dispositif aéromaritime (un remorqueur d'intervention et un hélicoptère) pour intervenir en cas d'incidents.

Les pêcheurs réclament des augmentations de leurs quotas de capture de cabillaud et de sole, pour la plupart déjà épuisés pour 2009.