Les états généraux de l'outre-mer démarrent en mode «diesel»

DOM Un nouveau retard est annoncé dans le calendrier des travaux, alors que les premiers ateliers connaissent une participation très limitée...

J.M. avec agence

— 

Le secrétaire d'Etat à l'Outre-mer, Yves Jego, s'est déclaré mardi soir auprès de l'AFP satisfait d'avoir conduit "le navire au port sans casse" et "convaincu d'avoir eu raison", après la longue crise qui a secoué la Guadeloupe et la Martinique.
Le secrétaire d'Etat à l'Outre-mer, Yves Jego, s'est déclaré mardi soir auprès de l'AFP satisfait d'avoir conduit "le navire au port sans casse" et "convaincu d'avoir eu raison", après la longue crise qui a secoué la Guadeloupe et la Martinique. — Patrice Coppee AFP

Le gouvernement «assouplit» le calendrier. La synthèse des états généraux de l'outre-mer ne sera pas faite en mai, mais en septembre. Quant au premier «conseil interministériel de l'outre-mer», il est reporté à octobre, au lieu de juillet. La raison: «donner du temps à la concertation réclamée par les ultra-marins», assure une source gouvernementale.

Après un premier retard, les états généraux débuteront officiellement le 22 avril. Les premiers ateliers locaux sont organisés depuis mardi en Guadeloupe, connaissant une participation très limitée en raison du boycott du LKP. Un démarrage «avec un moteur diesel», a concédé mercredi le secrétaire d'Etat à l'Outre-mer, Yves Jégo.

L'absence des syndicats est une «erreur»

L'absence des syndicats, en Guadeloupe mais aussi en Martinique et à la Réunion, compromet la crédibilité des travaux. Une attitude considérée comme une «erreur» par Michèle Alliot-Marie. «Je pense que ceux qui seront absents seront sans doute sévèrement jugés par la population et par l'histoire», a estimé la ministre sur France Inter.

On semble cependant bien loin de la «plus grande consultation jamais réalisée en outre-mer» annoncée le 19 février dernier par Nicolas Sarkozy. Loin de se démonter, le chef de l'Etat se rendra cependant aux Antilles, comme il l'avait annoncé. Un déplacement qui devrait intervenir «avant les vacances d'été». Mais pour rencontrer qui?