Le policier soupçonné d'avoir tué femme et enfants est mort

FAIT DIVERS Il a succombé à ses blessures...

Avec agence

— 

Des gendarmes masquent d'un drap blanc, le 14 avril 2009 à Cabanac, un brancard transportant le corps d'une des victimes, l'épouse et les deux des enfants tués la nuit précédente par leur mari et père, un policier. Thierry Gourjault, 42 ans, a ensuite pris la fuite.
Des gendarmes masquent d'un drap blanc, le 14 avril 2009 à Cabanac, un brancard transportant le corps d'une des victimes, l'épouse et les deux des enfants tués la nuit précédente par leur mari et père, un policier. Thierry Gourjault, 42 ans, a ensuite pris la fuite. — ERIC CABANIS / AFP

Thierry Gourjault est mort. Le policier, meurtrier présumé de sa famille, a succombé à ses blessures, selon la gendarmerie.

L'homme, âgé de 42 ans, avait été grièvement blessé mardi, après s'être tiré deux balles dans l'abdomen alors qu'il était activement recherché par les forces de l'ordre. Une fois interpellé, il avait été transporté par hélicoptère vers un hôpital de Toulouse, où il est décédé des suites de ses blessures mardi vers 22h15, a précisé la même source.

Les forces de l'ordre n'ont pas tiré

Soupçonné d'avoir
tué sa femme et ses deux enfants à Cabanac, près de Tarbes (Hautes-Pyrénées), le policier en fuite avait tiré à plusieurs reprises en direction des gendarmes, qui le recherchaient, mais ceux-ci n'avaient pas fait usage de leurs armes, avait indiqué mardi soir le procureur de la République de Tarbes, Gérard Aldigé

Selon le procureur, Thierry Gourjault a tiré sur son épouse  Béatrice (
41 ans), sur leur petit garçon de 4 ans, Léo, et sur sa fille Aubrée, née d'un premier mariage et âgée de 10 ans. Le triple homicide aurait eu lieu dans la nuit de lundi à mardi, et les victimes ont été tuées vraisemblablement pendant leur sommeil.