Le forcené de Douchy-les-Mines aurait tiré pour une voiture mal stationnée

FAIT DIVERS Deux personnes ont été tuées lundi, avant son arrestation par le GIPN.

A Lille, Vincent Vantighem

— 

Un périmètre de sécurité installé, le 13 avril 2009, à Douchy-les-Mines, dans le Nord. Un forcené a abattu deux personnes avant de se rendre au GIPN.
Un périmètre de sécurité installé, le 13 avril 2009, à Douchy-les-Mines, dans le Nord. Un forcené a abattu deux personnes avant de se rendre au GIPN. — O. TOURON / 20 MINUTES

Leur voiture était garée devant chez lui. C'est vraisemblablement pour cette raison que le forcené de Douchy-les-Mines (Nord) a abattu un jeune couple, lundi en fin d'après-midi, de deux coups de carabine. Agés de 20 et 24 ans, les victimes venaient présenter leur nouveau-né à des proches qui habitaient le quartier.

Entendu ce mardi par la police, l'homme de 62 ans, a eu du mal à expliquer son geste. Un taux d'alcoolémie de 1,76 gramme par litre de sang a été relevé sur lui juste après son interpellation par le GIPN. De son côté, le parquet de Valenciennes envisage de le poursuivre pour «assassinats». Avant de sortir pour faire feu, l'ancien employé municipal est allé chercher son arme, l'a chargée, l'a armée avant de s'en servir. «A ce stade, il y a donc des charges de préméditation», a expliqué Vincent Lesclous, le procureur de Valenciennes.
 
Déféré au parquet mercredi

Jamais condamné, le meurtrier présumé était toutefois déjà connu pour des problèmes de voisinage. «Il n'acceptait pas qu'on se gare devant chez lui, nous a confiés Miloud, son voisin d'en face. Une fois il a même tiré en l'air parce qu'on installait une antenne télé sur notre toit.»

Placé en garde à vue au commissariat de Denain, il devrait être déféré au parquet de Valenciennes aujourd'hui.