Refoulé aux urgences, il meurt quelques minutes plus tard

DRAME L'hôpital de Troyes a ouvert une enquête interne...

avec agence

— 

L'hôpital de Troyes a ouvert vendredi une enquête interne, à la suite de la mort le 5 avril d'un homme de 51 ans victime d'une crise cardiaque après avoir été refoulé des urgences de l'hôpital, selon sa femme.

L'homme n'a pas suivi le parcours habituel et n'a pas été enregistré alors qu'était présent un infirmier d'accueil chargé de diriger les patients qui ne justifiaient pas d'une prise en charge aux urgences vers la maison médicale à quelques dizaines de mètres de là, selon la direction de l'hôpital, qui s'est engagée à chercher quelle personne a orienté cet homme.

Un trop grand nombre de patients

L'épouse du quinquagénaire indique pour sa part l'avoir déposé en voiture et l'avoir vu rentrer aux urgences avant de se garer. Elle a ensuite retrouvé son mari, ressortant des urgences, qui lui a expliqué avoir été orienté à l'accueil vers la maison médicale en raison d'un trop grand nombre de patients et d'une attente trop importante. Les deux époux se seraient alors dirigés vers la maison médicale, avant d'appeler le Samu pour obtenir le code d'entrée. Le mari, ne se sentant pas bien, s'est alors assis, ayant de plus en plus mal, avant de perdre conscience, selon son épouse. Une équipe du Samu située dans l'hôpital est arrivée peu après et a tenté de le réanimer dans la cour, mais sans succès.

La femme de la victime a refusé que le corps de son mari soit autopsié et a donc renoncé à porter plainte auprès de la gendarmerie.