Statistiques ethniques: les contre-comités Sabeg fleurissent

DIVERSITE Deux groupes de réflexions se sont montés pour proposer des solutions alternatives dans la lutte contre les discriminations...

Julien Ménielle

— 

La diversité de la population française. 
La diversité de la population française.  — CHAMUSSY / SIPA

Yazid Sabeg rendra son rapport sur la promotion de la diversité le 7 mai à Nicolas Sarkozy. Un document qui n'abordera pas le délicat dossier des statistiques ethniques, puisque son Comité pour la mesure et l'évaluation de la diversité et des discriminations (Comedd) ne rendra ses conclusions que dans le courant du mois de juin. Il ne sera pas le seul à donner son avis: deux contre-comités ont commencé à plancher de leur côté.

Celui dont fait partie Gwénaële Calvès, professeur de droit public, s'est mis au travail, comme elle l'avait annoncé à 20minutes.fr. Dénonçant le fait qu'aucun anthropologue, historien, géographe, ni philosophe ne fasse partie du Comedd, le Comité alternatif de réflexion sur les «statistiques ethniques» et les discriminations (Carsed) souhaite «engager un débat» et lancer un «appel à propositions». Calqué sur le calendrier de son homologue officiel, le comité rendra un «contre-rapport» s'intéressant aux «modes de discriminations plutôt qu'aux discriminés».

Des statistiques qui vont «à l’encontre de toutes les valeurs de notre République»

«Nous allons bientôt lancer un site Internet qui présentera notre agenda et lancera le débat public», explique Gwénaële Calvès à 20minutes.fr. Une initiative qui a fait des émules, puisque Patrick Gaubert, président du Haut conseil à l’intégration (HCI) et de la Ligue contre le racisme et l’antisémitisme (Licra), a également monté son propre groupe de réflexion. Il souhaite engager une réflexion avec des associations comme SOS Racisme ou Ni putes ni soumises.

Selon Patrick Gaubert, la diversité peut être mesurée «en fonction du patronyme et du lieu de naissance, qui ont fait leurs preuves jusqu’ici sans susciter de vagues». Il juge que «des statistiques du fait de la race et de la religion vont à l’encontre de toutes les valeurs de notre République». Lui aussi refuse les outils que propose Yazid Sabeg et veut chercher d'autres réponses pour la mesure de la diversité.

A voir: la vidéo de Yazid Sabeg, interviewé par Médiapart. Est-il prêt à répondre à des questions sur sa communauté ou sa couleur de peau?