Nouvelle journée de mobilisation en Corse

MANIFESTATION Des incidents se sont déclarés à la fin du défilé, trois CRS ont été blessés dont deux grièvement....

avec agence

— 

Entre 1.500 et 15.000 personnes selon les sources ont manifesté à l'appel des nationalistes indépendantistes de Corsica Libera, samedi, à Bastia. Objectif: dénoncer «les violences policières» lors d'une manifestation lundi au cours de laquelle un jeune collégien a été grièvement blessé. Des incidents se sont déclarés à la fin du défilé, trois CRS ont été blessés dont deux grièvement.

Tir

Cette manifestation était la première depuis celle de lundi, où un collégien de 15 ans avait été atteint au visage par une grenade lacrymogène. Selon l'élu Jean-Guy Talamoni, dirigeant du pôle indépendantiste Corsica Libera, «des dizaines de témoins ont vu un garde mobile viser posément et tirer sans la moindre hésitation» sur le collégien.

Les circonstances dans lesquelles le jeune homme a été blessé font l'objet d'une enquête de la police judiciaire.

Appels au calme

Avant le début de la manifestation de samedi, le comité de soutien à Yvan Colonna, le Parti de la nation corse (PNC, autonomiste) et le mouvement autonomiste A Chjama nazuinale, à l'origine de la manifestation de lundi, avaient lancé un appel au calme. Olivier Orsini, le père de Xavier, le jeune blessé, avait également lancé un appel à manifester dans le calme et demandé aux militants et aux sympathisants de descendre en masse dans la rue «contre la répression» et pour encadrer les jeunes afin d'éviter tout incident. Il a également indiqué avoir déposé plainte pour «tentative d'assassinat, non assistance à personne en danger et entrave à l'arrivée et à l'action des secours».