Le Grenelle de la mer est à flot

ENVIRONNEMENT Le processus est enclenché. Jean-Louis Borloo a annoncé vendredi matin le calendrier qui aboutira fin juin à une série de mesures de protection de l’espace marin.

A.P.-V. (avec AFP)

— 

Le chanteur et navigateur Antoine devant Chantal Jouanno et Jean Louis Borloo, lors de la conférence de presse présentant le Grenelle de la mer. 
Le chanteur et navigateur Antoine devant Chantal Jouanno et Jean Louis Borloo, lors de la conférence de presse présentant le Grenelle de la mer.  — FACELLY/SIPA

Le ministre du Développement durable Jean-Louis Borloo a annoncé ce vendredi matin la création des quatre groupes de travail du Grenelle de la mer, dont la table ronde finale se tiendra fin juin-début juillet.

Consacrés à la lutte contre la pollution, la gestion de la pêche, l’organisation du transport maritime et la protection de la faune et la flore marine, ils sont présidés et animés par des personnalités comme le député UMP de la Somme Jérôme Bignon, l'académicien Erik Orsenna ou la navigatrice Isabelle Autissier.

«Il y a tout à inventer»

Les groupes sont constitués sur le modèle du Grenelle de l'environnement avec les représentants de cinq collèges - Etat, élus, syndicats, patronat, associations. Un site internet permettra de présenter les mesures proposées par les groupes de travail. Ils devront remettre leurs rapports au ministère vers la fin mai. Une phase de consultations est ensuite prévue durant le mois de juin afin de permettre à tous les Français de participer à ce grand débat sur la mer.

«Il y a tout à inventer, il va falloir être ultra-créatif», a de son côté estimé la secrétaire d'Etat à l'Ecologie, Chantal Jouanno. Une vingtaine de réunions «Grenelle de la mer» seront organisées à l'échelon régional en métropole et dans les quatre départements d'outre-mer.

La table ronde finale devra déboucher sur «une série d'engagements précis, quantifiés et partagés» pour «favoriser une grande politique de la mer et du littoral et inscrire les activités maritimes dans une perspective durable», a expliqué.