SNCF: fin des perturbations à la gare du Nord

TRAFIC La SNCF avait annoncé un retour à la normale pour vendredi matin...

MD (aec agence

— 

Un conducteur de train SNCF jugé pour "homicide involontaire" après la mort en 2003 d'un passager traîné sur le quai de la gare de Chelles (Seine-et-Marne), son vêtement coincé dans des portes du train, a été relaxé lundi par le tribunal correctionnel de Meaux.
Un conducteur de train SNCF jugé pour "homicide involontaire" après la mort en 2003 d'un passager traîné sur le quai de la gare de Chelles (Seine-et-Marne), son vêtement coincé dans des portes du train, a été relaxé lundi par le tribunal correctionnel de Meaux. — Joël Saget AFP/Archives

Finie la galère. Le trafic des trains transitant par la gare du Nord à Paris est revenu à la normale après d'importantes perturbations la veille, notamment sur le réseau banlieue, a indiqué vendredi matin un porte-parole de la SNCF. A 7 heures, «le trafic est totalement normal, les travaux ont été terminés dans la nuit et les installations électriques sont sous surveillance», a indiqué la même source.

Jeudi vers 6h15 la défaillance d'une batterie électrique neuve avait «provoqué des courts-circuits en cascade sur tout le réseau électrique» et notamment l'alimentation des 109 aiguillages de Paris Nord, avait expliqué le directeur régional SNCF pour Paris-Nord, Gilles Albertus.

Une panne de batterie

Cette batterie de 1.500 ampères avait été installée la nuit précédente, à 5 km de la gare. La panne avait bloqué pendant 2 heures les aiguillages, interdisant la circulation de la quasi totalité des trains de banlieue au départ et à l'arrivée de la gare du Nord, où transitent quotidiennement 550.000 voyageurs.

La circulation des trains avait été totalement interrompue durant deux heures sur les lignes banlieue B, H et K, engendrant des retards allant jusqu'à 3 heures. La ligne D avait également été touchée dans la matinée. Les grandes lignes - TGV, Eurostar et Thalys - avaient subi des retards de l'ordre de trente minutes.