Christine Kelly au gouvernement: l'Elysée dément

POLITIQUE La journaliste antillaise a été reçue par Nicolas Sarkozy, et la presse l'annonce comme future secrétaire d'Etat...

Avec agence

— 

La journaliste antillaise Christine Kelly, reçue par Nicolas Sarkozy à l'Elysée mercredi dernier, pourrait rejoindre prochainement le gouvernement, ont indiqué mercredi à l'AFP des sources concordantes à l'Elysée et au gouvernement.
La journaliste antillaise Christine Kelly, reçue par Nicolas Sarkozy à l'Elysée mercredi dernier, pourrait rejoindre prochainement le gouvernement, ont indiqué mercredi à l'AFP des sources concordantes à l'Elysée et au gouvernement. — Martin Bureau AFP/Archives
L'Elysée «dément totalement» les informations de presse selon lesquelles Christine Kelly pourrait entrer au gouvernement ou être chargée de mission.

Même pas nommée, elle fait pourtant déjà la Une du quotidien britannique «Daily Telegraph», qui la voit comme l’héritière de la diversité au gouvernement après le départ programmé de Rachida Dati. «Sarkozy choisit une présentatrice télé pour remplacer Rachida Dati en tant que visage glamour de la France de la diversité ethnique.» «The Sun», toujours très fin, qualifie la «très glamour» Christine Kelly de «Sarko’s new babe» (la nouvelle égérie de Sarko).

Un déjeûner avec Sarkozy

Plus encore que la presse d’Outre manche, Christine Kelly, 39 ans, ancienne du journal de LCI et membre du Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) depuis janvier, semble surtout avoir séduit le chef de l’Etat mercredi dernier à l'Elysée.

La présentatrice, élevée au Lamentin, en Guadeloupe, a déjeuné avec Nicolas Sarkozy au côté de plusieurs personnalités ultramarines dont l'ancien footballeur guadeloupéen Lilian Thuram, les écrivains martiniquais Daniel Picouly et Tony Delsham.

«Cette fille est vraiment très forte»

Le président en a profité pour faire «un tour de table», histoire de demander aux convives leurs points de vue sur la situation à Point-à-Pitre et à Fort-de-France. Christine Kelly a alors «défendu Yves Jego», secrétaire d'Etat à l'Outre-mer fragilisé par la crise sociale aux Antilles. Et elle a ajouté «un panorama des problèmes de l'outre-mer au delà de la Guadeloupe et de la Martinique», qui aurait «fortement impressionné» le chef de l'Etat selon des conseillers élyséens.

«Cette fille est vraiment très forte, elle est vraiment très bien, il faudra s'en souvenir au moment venu», aurait confié Nicolas Sarkozy, qui souhaite «la revoir dans les jours qui viennent». Pour un secrétariat d'Etat ou une «mission au gouvernement», selon des proches du président.

Christine Kelly, auteure en 2008 d'une biographie du Premier Ministre intitulée «François Fillon, le secret et l'ambition», n'a pu être jointe par 20minutes.fr.