Ouverture d'une information judiciaire contre X et contre la mère d'Elise

ENLEVEMENT Irina Belenkaya est visée pour «soustraction de mineur par ascendant» et «complicité de violences volontaires»...

J.M. avec agence

— 

Le parquet d'Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône), en charge désormais de l'affaire d'enlèvement d'une fillette franco-russe vendredi à Arles, a ouvert mardi une information judiciaire contre la mère de l'enfant et contre X, a annoncé le procureur de la République d'Aix-en-Provence.
Le parquet d'Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône), en charge désormais de l'affaire d'enlèvement d'une fillette franco-russe vendredi à Arles, a ouvert mardi une information judiciaire contre la mère de l'enfant et contre X, a annoncé le procureur de la République d'Aix-en-Provence. — AFP

Le parquet d'Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône), désormais en charge désormais de l'affaire, a ouvert mardi soir une information judiciaire contre X et contre la mère d'Elise, Irina Belenkaya. Cette dernière est visée pour «soustraction de mineur par ascendant» et «complicité de violences volontaires ayant entraîné une interruption temporaire de travail (ITT) de plus de huit jours aggravée par trois circonstances: la préméditation, la réunion et l'usage d'une arme», a indiqué Olivier Rothé, procureur de la République d'Aix-en-Provence.

>>> Retrouvez tous nos articles sur l'enlèvement d'Elise en cliquant ici.

L'information judiciaire a également été ouverte contre X pour «complicité de soustraction de mineur par ascendant» et «violences aggravées», a-t-il ajouté. La fillette a été enlevée par deux hommes et une femme alors qu'elle revenait de l'école avec son père qui a été violemment frappé. Ce dernier accuse la mère russe d'être l'auteur du rapt. Le couple se déchire pour la garde de la fillette.

Où est Elise?

Un mandat d'arrêt a été requis contre la mère de l'enfant, selon Olivier Rothé, alors que le plus grand flou demeure au sujet de la localisation d'Elise. «Devant la gravité et la complexité de l'affaire», le parquet de Tarascon s'est dessaisi mardi de la procédure au profit du pôle de l'instruction du tribunal de grande instance d'Aix-en-Provence.

L'affaire a été confiée à deux juges d'instructions dans une procédure de co-saisine. Selon une source au ministère russe de l'Intérieur citée mardi par l'agence Interfax, l'enfant et sa mère se trouvent en Russie, mais leur localisation pourrait être longue.