Relocalisation de Renault: Bruxelles va demander des «explications» à la France

AUTOMOBILE Le constructeur a annoncé la création de 400 emplois à Flins...

J.M. avec agence

— 

Renault va relocaliser dans l'usine de Flins (Yvelines) la production d'un véhicule jusqu'à présent fabriqué à l'étranger, soit l'équivalent d'environ 400 emplois, a annoncé vendredi le secrétaire d'Etat à l'Industrie Luc Chatel sur Europe 1.
Renault va relocaliser dans l'usine de Flins (Yvelines) la production d'un véhicule jusqu'à présent fabriqué à l'étranger, soit l'équivalent d'environ 400 emplois, a annoncé vendredi le secrétaire d'Etat à l'Industrie Luc Chatel sur Europe 1. — Franck Fife AFP/Archives

Fini le repos forcé à Flins? Renault a confirmé ce vendredi qu'il allait créer 400 nouveaux emplois sur son site des Yvelines. Plus tôt dans la matinée, c'est Luc Chatel qui avait annoncé sur Europe1 l'intention du constructeur automobile de relocaliser dans l'usine yvelinoise la production d'un véhicule jusqu'à présent fabriqué à l'étranger.

Mais Bruxelles n'est pas forcément de cet avis: la Commission européenne «va demander des explications des autorités françaises», a indiqué vendredi un porte-parole. «Ce qui est étonnant dans ce cas précis, c'est que le ministre de l'Industrie, Luc Chatel, a fait la déclaration que ce serait directement lié au plan automobile français».

Cela serait «en contradiction totale avec la lettre qu'il a adressée à la commissaire (à la Concurrence Neelie) Kroes il y a quelques semaines, qui indiquait qu'il n'y avait aucun lien entre les aides du plan automobile et la localisation de la production de voitures», a-t-il souligné.

Clio Campus

«Pour répondre à la hausse de la demande commerciale, suite aux primes à la casse en Europe, Renault augmente la production de Twingo et Clio, nécessitant des ajustements industriels sur les sites de Flins, en France et de Novo mesto, en Slovénie», écrit Renault dans un communiqué. «L'usine de Flins produira à nouveau des Clio Campus, en plus des Clio 3, de juin à octobre 2009, et Novo mesto assemblera ainsi davantage de Twingo. Cette décision engendre la création de 400 emplois supplémentaires à Flins», détaille le document.

Depuis la fin du mois d'octobre 2008, les salariés de l'usine de Flins ont enchaîné les congés imposés par la baisse d'activité. Pas à coup de chômage technique, mais en prenant leurs vacances ou leurs RTT, quitte à se retrouver «en négatif», comme l'avait alors expliqué un syndicaliste à 20minutes.fr.