Le 19 mars plus fort que le 29 janvier?

SOCIAL La mobilisation du privé et la multiplication des cortèges en région promet un mouvement très suivi, jeudi...

Julien Ménielle

— 

Manifestation à Paris, à l'occasion de la journée d'action interprofessionnelle du 29 janvier 2009.
Manifestation à Paris, à l'occasion de la journée d'action interprofessionnelle du 29 janvier 2009. — REUTERS

«De même ampleur» que le 29 janvier pour l'Elysée, «aussi importante» selon François Chérèque, «au moins aussi importante» chez Jean-Claude Mailly, voire «plus forte» du côté de Bernard Thibault... Tout le monde s'attend à une mobilisation massive pour la journée d'action de jeudi. Les premiers éléments semblent effectivement montrer que le mouvement sera au moins autant suivi que le précédent.

«Tous les salariés présents le 29 janvier seront là»

«En Seine-Saint-Denis et dans l'Essonne, nous avons déjà deux fois plus de commandes de cars pour le transport des manifestants», explique un porte-parole de la CGT à 20minutes.fr. Selon lui, le recueil des intentions indique que «tous les salariés présents le 29 janvier seront là jeudi». Avec, et c'est nouveau, «beaucoup d'appels unitaires dans le commerce, comme chez Quick, la Fnac, au BHV ou au Printemps».

Cette participation parisienne en hausse s'accompagne d'une «grogne venue du fond de la province», selon Force ouvrière. Un porte-parole a en effet confié à 20minutes.fr qu'«une dizaine de manifestations supplémentaires sont déjà prévues», passant de 195 à plus de 205. Avec comme nouvel élément fédérateur «les plans sociaux, comme ceux de Total ou de Continental».

Clairoix dans la rue

Du côté de Clairoix, on confirme. «Fin janvier, tout allait bien pour nous», rappelle le délégué syndical CFTC Antonio Da Costa à 20minutes.fr. «Cette fois, assure-t-il, nous serons 1.200 à partir à pied de l'usine pour rejoindre la manifestation de Compiègne, sans compter les familles, les voisins.» Le 29 janvier, la manifestation compiégnoise avait réuni 5.000 personnes selon le syndicaliste. «On s'attend à énormément plus de monde jeudi», prévient-il.

La surprise vient du monde de l'éducation, qui annonce pour le 1er degré une participation inférieure au précédent mouvement. «Jeudi, nous prévoyons 59% de grévistes, contre 67% en janvier dernier», précise une porte-parole du syndicat enseignant SNUIPP-FSU à 20minutes.fr. Un écart confirmé par le ministère de l'Education nationale, qui descend même jusqu'à 35,6%.