Pour Boutin, ce n'est «pas drôle de mettre le préservatif quand on fait l'amour»

POLEMIQUE La ministre du Logement ne trouve rien à redire sur les propos du pape...

C. F. (avec agence)

— 

Christine Boutin a fait savoir jeudi que dorénavant aucune expulsion locative ne serait exécutée sans "solution de remplacement" mais les militants du logement social voient dans cette annonce un risque d'extension des formules d'hébergement au détriment d'un relogement véritable.
Christine Boutin a fait savoir jeudi que dorénavant aucune expulsion locative ne serait exécutée sans "solution de remplacement" mais les militants du logement social voient dans cette annonce un risque d'extension des formules d'hébergement au détriment d'un relogement véritable. — Joel Saget AFP/Archives

Alors que la France, par la voix du quai d'Orsay, a exprimé sa «très vive inquiétude» après les propos du pape sur le préservatif, la très catholique ministre du Logement Christine Boutin était loin de s'offusquer ce mercredi.

Au contraire, elle a estimé sur les ondes de RTL que ce n'était «pas drôle de mettre le préservatif quand on fait l'amour».

«Chacun fait comme il peut et comme il veut»

Et la ministre, qui a pris parti contre l'avortement, la pilule du lendemain et le mariage homosexuel, d'ajouter: «Il est bien sûr que la lutte contre le sida, c'est bien plus la recherche médicale et pharmaceutique».

En matière de préservatif, «chacun fait comme il peut et comme il veut», a-t-elle conclu, soulignant qu'il ne fallait pas attendre «du pape qu'il dise qu'il faut mettre le préservatif». Voilà encore une sortie qui risque de plaire à Nicolas Sarkozy.