Sans titre 311987

— 

De nombreux secteurs d'activité sont au rendez-vous de la mobilisation : les transports, les banques, l'éducation ou encore les commerciaux se mobiliseront pour « faire face à la précarité ». Les salariés du géant Total défileront aux côtés de la fonction publique avec pour même mot d'ordre « non à la suppression des emplois ». La Poste et France Télécom seront, pour leur part, dans la rue pour s'opposer aux « futures restructurations ». Côté médias, des préavis de grève ont été déposés à France Télévisions, RFI et Radio France. Et, du fait de la mobilisation des syndicats du livre, les quotidiens nationaux et des quotidiens régionaux pourraient également ne pas paraître vendredi.

Bien que vivement critiqué pour des raisons de sécurité, le service minimum d'accueil à l'école sera étendu. Après une série d'injonctions de la justice, la plupart des grandes villes ont décidé de le mettre en oeuvre. Cependant quelques-unes envisagent de ne pas l'appliquer et appellent les parents à garder leurs enfants. Même cas de figure dans les transports où la loi sur le service minimum sera appliquée.