Le monde éducatif bien présent

— 

La mobilisation a été solide. Des dizaines de milliers d'enseignants, étudiants, lycéens, parents d'élèves, enseignants-chercheurs ont défilé hier dans tout le pays contre les réformes menées dans l'éducation, pour la sixième fois depuis le début du mouvement, en février. A Paris, Ils étaient entre 8 000, selon la police, et 25 000, selon les organisateurs, 2 500 à 4 000 à Lyon, 1 800 à 4 500 à Strasbourg. « République ! On tue ton école, ton université et ta recherche », pouvait-on lire en rouge sur une banderole portée par des étudiants de Paris-I. Des manifestants opposés à la réforme de la formation des enseignants, dite « masterisation », criaient de leur côté « On veut un Capes, pour pas finir CRS ». Le gouvernement a beau avoir consenti la semaine dernière à réécrire largement le décret litigieux sur le statut des enseignants- chercheurs, la grogne est lancée. ■