Migrants et juifs, rien en commun ?

— 

Le ministre de l'Immigration, Eric Besson, a estimé, hier, que le film Welcome, avec Vincent Lindon, était « très bon » mais a demandé au réalisateur de « retirer ses propos » faisant un parallèle entre la situation des migrants à Calais et celle des Juifs en 1943. Le film montre comment un maître-nageur s'attache à un jeune Irakien. ■