Les chercheurs toujours motivés

— 

lIs sont prêts à se lancer dans une sixième semaine de mobilisation. Malgré un compromis trouvé vendredi sur la réforme du statut des enseignants-chercheurs, les syndicats ont jugé impossible une sortie de crise dans les universités, maintenant le mot d'ordre de grève illimitée. Ils veulent désormais mettre sur la table le dossier sensible de la nouvelle formation des enseignants, dont ils souhaitent voir l'entrée en vigueur reportée d'un an. Ils attendent un rendez-vous avec Xavier Darcos et Valérie Pécresse dans la semaine.

Mercredi, tous les personnels de l'Education, de la maternelle à l'enseignement supérieur, sont appelés par la FSU et la coordination nationale des universités à manifester pour une autre politique de l'éducation et le retrait de l'ensemble des réformes. L'UNL, syndicat lycéen, entend en outre mener une « semaine d'action » dans les lycées. ■