73 employées sans papiers régularisées

— 

A l'occasion d'un rassemblement pour la Journée de la femme qui s'est tenu, hier, à Paris, le syndicat CGT et les associations Droits devant !! et Femmes Egalité ont annoncé que soixante-treize travailleuses sans papiers dans le secteur de l'aide à la personne ont été régularisées.

Quatre-vingt-dix dossiers avaient été déposés en mai dernier en préfecture par leurs soins. « On va bientôt arriver à 90 », a déclaré la présidente de Femmes Egalité, Ana Azaria. Pour Raymond Chauveau (CGT), « le fait qu'elles aient été régularisées ouvre aussi la voie pour d'autres. Il n'y a aucune raison que des femmes qui travaillent dans ce secteur-là et d'autres secteurs ne le soient pas, même si elles sont au noir. » « Mais le nombre de sans-papiers employées dans les services à la personne (gardes d'enfants, de personnes âgées, etc.) reste difficile à évaluer », a précisé Ana Azaria, alors que la demande dans le secteur est forte. ■