Calme apparent en Martinique

ANTILLES Signature d'un accord pour une baisse des prix, et manifestations sans incident...

Avec agence

— 

Le calme après la tempête? En Martinique, la situation semblait s’apaiser samedi après de violents affrontements au cours desquels trois policiers ont été légèrement blessés par des plombs, vendredi.

Samedi, les multiples appels au calme ont été suivis d’effets. 4.000 à 5.000 personnes, selon les organisateurs, ont manifesté sans incidents en soutien au «collectif du 5 février» qui mène le mouvement de grève depuis plus d'un mois.

Et dans l'après-midi, des négociations ont repris à Fort-de-France, après la conclusion vendredi d'un accord entre syndicats et grande distribution sur la baisse des prix. Une baisse de 20% des prix sur 400 produits de base.

A La Réunion, île de l'Océan Indien où un «collectif» a lui aussi appelé à une grève générale reconductible à partir de mardi, des négociations prévues sur les prix ont achoppé samedi, le patronat boycottant après des blocages temporaires de grandes surfaces par des manifestants. Mais de nouvelles discussions étaient prévues dimanche.