L'auteur présumé des lettres interpellé

— 

Un homme de 47 ans, suspecté d'être l'auteur des lettres de menace accompagnées d'une balle, envoyées au président de la République et à dix autres personnalités politiques, a été interpellé hier à son domicile de Montpellier (Hérault). Une source proche de l'enquête a également indiqué qu'un courrier similaire était parvenu hier au PDG de TF1, Nonce Paolini, et à France Télévisions. L'auteur présumé est informaticien et militaire de réserve. Il « aurait été dénoncé par son ex-compagne. Il aurait employé des termes proches de ceux utilisés dans les lettres pour la menacer ».

Si de nombreuses pistes poussent à croire qu'il est le principal suspect, la police appelle à la vigilance tant que des éléments matériels n'ont pas été découverts : « Pour le moment, nous n'avons pas de confirmation que ce soit lui qui ait envoyé les lettres de menaces. »

Sa garde à vue, au sein de la police judiciaire de Montpellier, pourrait se prolonger jusqu'à 96 heures (au lieu de 48 heures), le dossier ayant été confié au parquet antiterroriste. L'auteur risque jusqu'à trois ans d'emprisonnement et 45 000 euros d'amende. ■L. J. et L. de C.