Une enquête ouverte après une plainte d'Aurélie Filippetti pour violences conjugales

JUSTICE La députée socialiste de Moselle aurait déposé plainte contre l'économiste Thomas Piketty...

Avec agence

— 

La porte-parole du groupe PS à l'Assemblée, Aurélie Filippetti, le conseiller régional divers droite Jean-Luc Romero et les Verts ont apporté leur soutien à Frédéric Minvielle vendredi.
La porte-parole du groupe PS à l'Assemblée, Aurélie Filippetti, le conseiller régional divers droite Jean-Luc Romero et les Verts ont apporté leur soutien à Frédéric Minvielle vendredi. — Jean-Christophe Verhaegen AFP/Archives

Une enquête préliminaire a été ouverte à Paris à la suite d'une plainte déposée par la députée socialiste de Moselle Aurélie Filippetti à l'encontre de son compagnon pour violences entre conjoints, a indiqué ce mardi une source proche du dossier, confirmant une information du «Figaro».

Cette plainte a été déposée le 6 février par la porte-parole du groupe PS à l'Assemblée nationale à l'encontre de l'économiste Thomas Piketty, selon cette source.

Proche de Ségolène Royal

L'enquête préliminaire, ouverte à la mi-février, a été confiée à la Brigade de répression de la délinquance contre la personne (BRDP).

Contactée par l'AFP, la députée, proche de Ségolène Royal, a indiqué ne pas vouloir faire de commentaire. «C'est une affaire privée», a-t-elle déclaré.

«Ce sont des histoires de caniveau»

Agée de 35 ans, Aurélie Filippetti figure en troisième position sur la liste du PS pour les élections européennes de juin dans la région Est. Elle fut pendant la campagne présidentielle de 2007 conseillère spéciale de Ségolène Royal pour les questions liées à l'environnement, la culture et l'éducation.

«Ce sont des histoires de caniveau», a pour sa part affirmé à l'AFP Thomas Piketty, 37 ans, conseiller économique de Ségolène Royal lors de la présidentielle de 2007.