Psychiatrie: un homme retrouvé pendu dans une chambre d'isolement

DREUX La victime était hospitalisée pour agressivité...

C. F. (avec agence)

— 

Un homme de 26 ans a été retrouvé mort par pendaison dans une chambre d'isolement du centre hospitalier Victor-Jousselin de Dreux (Eure-et-Loir), a indiqué ce jeudi la direction à l'AFP.

«Nous avons retrouvé le corps de la victime pendu à un drap et aux grilles d'aération», a précisé jeudi Jean-Marc Broussard, administrateur médical de l'hôpital de Dreux, confirmant l'information révélée par «La République du Centre».

La création de 200 chambres d'isolement prônée par Sarkozy

«Nous sommes en train d'enquêter pour déterminer avec exactitude les conditions dans lesquelles ce drame est survenu. Rien ne pouvait laisser penser que cette issue dramatique aurait pu arriver», a-t-il ajouté. «La victime était hospitalisée pour agressivité, mais rien ne laissait présager qu'il était dangereux pour lui-même», a précisé Jean-Marc Broussard.

La victime avait été admise au début du mois de février dans ce service psychiatrique qui soigne des malades durant des périodes allant du court au long terme.

En décembre dernier, à l'occasion d'un discours sur la réforme de l'hospitalisation psychiatrique, Nicolas Sakorzy avait prôné la création de 200 chambres d’isolement. Ces structures «intermédiaires» sont destinées aux patients qui ne sont pas faits pour l’hospitalisation conventionnelle sans pour autant relever des unités de malades difficiles.