Pécresse veut se mettre d'accord avec les présidents d'universités et les syndicats

ENSEIGNEMENT La ministre les recevra vendredi dans son ministère pour trouver «les futurs orientations du nouveau texte» sur les enseignants-chercheurs...

MD avec agence

— 

Des dizaines de milliers d'enseignants-chercheurs et d'étudiants ont manifesté jeudi contre les réformes universitaires du gouvernement, alors que Valérie Pécresse prévoit de réunir mercredi toute la communauté universitaire pour rassurer sur les futurs pouvoirs des présidents.
Des dizaines de milliers d'enseignants-chercheurs et d'étudiants ont manifesté jeudi contre les réformes universitaires du gouvernement, alors que Valérie Pécresse prévoit de réunir mercredi toute la communauté universitaire pour rassurer sur les futurs pouvoirs des présidents. — Patrick Hertzog AFP

La ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche Valérie Pécresse a annoncé mardi qu'elle recevrait vendredi les organisations syndicales représentatives et les présidents d'université, «autour» de la médiatrice sur le statut des enseignants-chercheurs.

>> A lire également: Qu'est-ce qui fache les enseignants-chercheurs?

«Je recevrai vendredi au ministère, a-t-elle dit sur France Inter, toutes les organisations syndicales représentatives et les présidents d'université et nous travaillerons autour de la médiatrice pour nous mettre d'accord sur les grandes orientations», du futur décret sur le statut des enseignants-chercheurs très contesté par le monde universitaire.

Une discussion mais pas de retour en arrière

Une première réunion s'était déjà tenue le 11 février dernier. La ministre a ajouté que c'est le «projet de décret sur lequel travaille la médiatrice (Claire Bazy-Malaurie) qui sera soumis au Conseil d'Etat». Interrogée sur l'exigence émise vendredi par la coordination nationale des universités d'«abrogation de la loi LRU» de 2007 sur l'autonomie, Valérie Pécresse a assuré qu'il n'y aurait «pas de retour en arrière.»