Première matinée calme au procès Colonna

JUSTICE L'audience a débuté par l'annonce des convocations de témoins...

Julien Ménielle et Bastien Bonnefous

— 

Photo d'Yvan Colonna fournie par le ministère de l'Intérieur.
Photo d'Yvan Colonna fournie par le ministère de l'Intérieur. — AFP/Archives

Yvan Colonna est apparu en bonne forme, ce lundi, au premier jour de son procès en appel. Cheveux ras, pull noir et bas de survêtement rouge, le berger de Cargèse ne semblait pas avoir été affecté par ses quinze derniers mois de détention. Adressant de petits signes de la main à ses proches, et faisant face à la famille Erignac, l'accusé a été à l'image de cette première matinée d'audience: calme.

Les deux familles bientôt entendues

Dans la salle comble, Monseigneur Gaillot et l'ancien rugbyman Daniel Herrero sont venus renouveler leur soutien à Colonna. Dans son box, flanqué de deux gardes, celui-ci a écouté sans broncher le programme des audiences et la convocation des témoins. Dès mardi, sa propre famille sera interrogée sur sa personnalité. Jeudi, ce sera au tour des proches du préfet d'être entendus.

>>> Les grandes dates du premier procès Colonna, c'est par ici.

En attendant, la défense n'a pas, comme lors du premier procès, demandé le transport de la cour sur les lieux de l'assassinat. Les défenseurs devraient cependant le faire dès la reprise du procès. L'après-midi sera consacrée à la lecture de l'ordonnance de mise en accusation.