Un crime « Pire encore que le racisme »

— 

L'avocat général a demandé hier une peine de vingt-cinq ans de réclusion criminelle à l'encontre de Jean-Marie Garcia, qui comparaît depuis lundi pour le meurtre de Chaïb Zehaf en mars 2006 à Oullins. Jean-Olivier Viout a écarté la thèse raciste dans ce crime sans mobile. « Pourquoi Chaïb Zehaf est-il mort ? Serait-ce parce qu'il était « coupable » d'être arabe ? Le doute me transperce, comme vous », s'est-il adressé aux parents de la victime. « Mais je ne peux l'affirmer, je n'en ai pas la preuve. » L'avocat général a alors lancé à l'accusé, tête baissée dans le box : « Votre crime, dans sa gratuité, est pire encore que le racisme. » Le matin, les avocats de la famille de la victime, qui soutiennent la thèse du racisme, ont décrit « un meurtre de sang-froid, comme dans un mauvais film ». Les défenseurs de Jean-Marie Garcia ont eux souligné des zones d'incertitude sur l'enchaînement des faits et exclu toute possibilité de qualifier ce meurtre de raciste. Verdict attendu cet après-midi. ■A Lyon, Sandrine Boucher