Paris: Une employée de banque poignardée, le suspect interpellé

VIOLENCES L'homme a été arrêté à son domicile par la police...

Alexandre Sulzer et MD avec agence

— 

L'homme suspecté d'avoir mortellement poignardé une employée de banque mercredi a été interpellé peu avant 19 heures à son domicile, a indiqué la police. L'homme n'a pas opposé de résistance aux policiers de la Brigade de recherche et d'intervention (Antigang) venu l'arrêter. Il a été placé en garde à vue à la deuxième division de la police judiciaire. D'importantes forces de police avaient été lancées à sa recherche.

L'employée de banque de 32 ans, d'abord grièvement blessée mercredi dans le 20e arrondissement de Paris de deux coups de couteau dans le dos par un client, était décédée de ses blessures dans la journée.

Un différend bancaire

Vers midi, cette conseillère en patrimoine de la Bred, située 60 rue d'Avron, avait été poignardée alors qu'elle fumait une cigarette devant l'établissement financier. Transportée à l'hôpital, elle est décédée de ses blessures. Jamila aurait eu des différends avec un client les jours précédents. Selon des témoins, il s'agirait d'un jeune homme qui avait effectué un stage dans le magasin de vêtements en face de la banque.

Selon la police, le meurtrier voulait récupérer de l'argent d'une assurance vie qu'il avait souscrit dans cette banque et il avait eu plusieurs altercations téléphoniques à ce sujet avec la banque.


Des témoins racontent


Amel, commerçante et riveraine, a raconté à l'AFP la scène à laquelle elle dit avoir assisté: «Ca s'est passé à 11h20. La demoiselle fumait tranquillement sa cigarette à l'extérieur. Le jeune homme est venu, il avait 24/25 ans, c'était un grand black baraqué qui avait fait un stage dans un magasin de sport juste à côté». «J'ai vu la femme tomber à terre à plat ventre, elle avait le couteau planté dans le cou. Son visage était ensanglanté, elle a essayé de dire quelque chose. Le tueur s'est fait courser par des gars qui travaillaient sur un chantier à côté. Ils ont réussi à le taper avec une pelle mais ça ne l'a pas arrêté. A côté du cadavre, on a retrouvé un sac du BHV plein de couteaux. C'était une bonne lame, entièrement plantée», a-t-elle poursuivi.

Un autre jeune homme, habitant le quartier et qui a souhaité conserver l'anonymat, a expliqué que l'agresseur «avait du sang froid». Il «s'est relevé tranquillement» après être effondré sur la victime. «On a essayé d'intervenir, il nous a vus mais c'est comme si il n'avait pas (eu) peur. Après, il nous a cherchés (provoqués, ndlr) en faisant des gestes de provocation», a-t-il ajouté, disant avoir fait partie de ceux qui ont coursé l'agresseur.

L'agresseur avait pris la fuite en métro

L'agresseur avair pris la fuite en métro peu après l'agression, alors que des ouvriers qui travaillaient à proximité et des clients de la banque tentaient de l'intercepter.

Les secours, arrivés les premiers sur les lieux, ont découvert l'employée sur le trottoir un couteau planté dans le haut du dos, baignant dans son sang et ont tenté de la ranimer en attendant le Samu. L'enquête, qui s'oriente vers un litige bancaire, a confiée à la 2ème division de police judiciaire (DPJ).