Nouveau cri d'alarme des urgentistes

— 

Les derniers arrivés sont censés patienter dans le couloir. La capacité d'accueil a été dépassée ce week-end à l'hôpital de Montbéliard (Doubs) pour la deuxième fois en janvier, a annoncé hier l'Association des médecins urgentistes de France (Amuf). L'hôpital a été confronté dimanche à une pénurie de places, avec notamment 10 patients, sur 23 hospitalisations, qui attendaient un lit en médecine. « Le directeur de garde a décidé d'ouvrir le service de chirurgie de semaine [12 lits], avec un rappel du personnel concerné », précise l'Amuf. Sachant qu'une douzaine d'autres patients étaient déjà hébergés dans les services de chirurgie et de gynécologie. L'Amuf s'inquiète de l'augmentation prévisible du temps d'attente aux urgences. Face à une situation similaire le premier week-end de janvier, le directeur avait déclenché un « plan hôpital sous tension », qui permet d'ouvrir des places d'hospitalisation fermées, de rappeler du personnel ou de prendre en charge le transfert de malades à d'autres hôpitaux. ■