Le quai d'Orsay envoie des volontaires pour faciliter l'adoption à l'étranger

FAMILLE Rama Yade annonce que huit personnes, actuellement en formation, partiront dès février dans sept pays sélectionnés...

J.M. avec agence

— 

Les chiffres des adoptions internationales en France en 2008.
Les chiffres des adoptions internationales en France en 2008. — Idé

Rama Yade voulait créer des Peace Corps «à la Française», c'est désormais chose faite. La secrétaire d'Etat chargée des affaires étrangères a réuni ce lundi les volontaires de l'adoption internationale qui partiront dès février dans les pays d'adoption sélectionnés pour la première réelle vague de départ.

Leur mission: faire le lien sur place entre les enfants et les familles françaises adoptantes. Sous la responsabilité des ambassades, elles seront également chargées de représenter la France auprès des institutions, pour améliorer l'image du pays qui a pâti, selon Rama Yade, des «problèmes de coordination» de l'agence française de l'adoption.

En formation avant le grand départ

Elles sont donc huit à suivre la formation dispensée par l'Association nationale des volontaires du progrès et à se préparer au départ vers le Viêt-Nam, l'Inde, le Mali, l'Ethiopie, le Burkina Faso, Madagascar et le Guatemala. «Elles», car les huit volontaires retenues sont des jeunes femmes, comme la grande majorité des 90 postulants.

Clémence, 25 ans, est revenue du Cambodge leur faire partager son expérience. En août dernier, elle avait été la première à partir. Un témoignage précieux pour aider les volontaires à mesurer l'ampleur de latâche qui les attend. Pour Rama Yade, après la forte baisse de 20% enregistrée entre 2006 et 2007, l'augmentation de 3% des adoptions internationales en 2008 est un encouragement à poursuivre la reprise en main du problème par le quai d'Orsay.

Le Quai d'Orsay reprend la main

«Dès qu'un problème a émergé, comme l'allongement des procédures en Haïti, ou la grève des magistrats en octobre en Colombie qui a bloqué le traitement des dossiers d'adoption, il a été géré avec succès», a expliqué une source proche du dossier.

Un fonds de coopération, doté de 3 millions d'euros, a également été créé, pour développer l'aide aux orphelinats dans les pays d'adoption, mais «pas uniquement dans la perspective de fournir en gamins les familles françaises».

L'adoption internationale en 2008
Les principaux pays d'origine en 2008: Haïti (731 adoptions contre 403 en 2007), Ethiopie (484), Russie (315), Colombie (305), Viêt-Nam (284).

Les adoptions individuelles ont légèrement baissé: 37,1% en 2008 contre 38% en 2007.

Les organismes agréés pour l'adoption (OAA) ont mené 42,9% des adoptions en 2008 (42% en 2007).

L'Agence française de l'adoption (AFA) en a géré 17,8% en 2008 (contre 19% l'année précédente).

Le total atteint 100% si on ajoute les adoptions réalisées par des résidents français dans les pays où ils séjournent.