Un nouveau permis de conduire «moins long, moins cher, plus sûr»

ROUTE François Fillon a présenté la réforme ce mardi...

Avec agence

— 

Selon ce dispositif lancé fin 2005, les jeunes doivent passer une évaluation permettant d'établir un devis pour leur formation dans une fourchette de 800 à 1.200 euros et de solliciter un prêt auprès d'une banque.
Selon ce dispositif lancé fin 2005, les jeunes doivent passer une évaluation permettant d'établir un devis pour leur formation dans une fourchette de 800 à 1.200 euros et de solliciter un prêt auprès d'une banque. — AFP/Archives

Le papier rose est devenu plus difficile à obtenir que le bac. C'est pourquoi le Premier ministre François Fillon a présenté ce mardi une réforme, visant à rendre le permis de conduire «moins long, moins cher et surtout plus sûr». Elle comprend notamment la création de 370.000 places d'examen sur trois ans et une caution publique pour faciliter le permis à un euro. Le point sur les principaux changements.

«Moins long»

- Les délais de passage seront réduits, avec la création de 370.000 places d'examens supplémentaires sur trois ans, dont 120.000 places dès 2009, et un renfort de 55 nouveaux inspecteurs.

- Les délais administratifs seront simplifiés à partir du mois d'avril: les candidats pourront débuter les leçons de conduite sans attendre l'enregistrement du dossier en préfecture. Le délai réglementaire d'un mois entre l'enregistrement du dossier et la présentation au code sera lui aussi supprimé.

- La conduite accompagnée sera encouragée dès la fin 1er semestre de cette année: après 20 heures de leçons mais aussi en cas d'échec au passage de la conduite, un candidat pourra y avoir recours sur 3 mois minimum en parcourant au moins 1.000 km et non plus 3.000 comme actuellement. L'âge de l'accompagnateur est ramené à 28 ans et ce dernier n'aura plus à être membre de la famille. Ce pourra être un collègue de travail.

«Moins cher»

- A compter du second semestre 2009, le fond de cohésion sociale prendra en charge la caution du prêt pour le «permis à un euro par jour» pour les jeunes exclus du système bancaire et inscrits dans une démarche de formation ou d'accès à l'emploi. L'objectif est de toucher 20.000 jeunes.

- Une «bourse au permis», aide financière directe de l'Etat et des collectivités territoriales, sera versée en contrepartie de la réalisation d'une activité d'intérêt général.

- Les demandeurs d'emploi auront un accès prioritaire au financement et à l'octroi de places d'examen.

- 15 millions d’euros seront alloués chaque année pour aider financièrement les bénéficiaires du Revenu de solidarité active (RSA) inscrits dans une démarche d'accès à l'emploi. Cela concernera 15.000 permis par an.

«Plus sûr»

- Une concertation avec les compagnies d’assurance et les auto-écoles va être lancée «en vue de déterminer les conditions de prise en charge» d’un rendez-vous post-permis à six mois. Ce rendez-vous paraît d'autant plus utile que les 18/24 ans sont la seule catégorie à ne pas avoir profité de la baisse de la mortalité routière en 2008, avec +1,7% des tués, a souligné François Fillon.

- L'épreuve du code va être modernisée, avec une révision complète des questions d’ici au second semestre 2009. D'ici à deux ans, l'épreuve de code sera passée sur ordinateur individuel.

- L'épreuve de conduite passera d’un décompte d'erreurs à un bilan de compétences et de comportement dès le début 2010.

- Des rendez-vous facultatifs d'évaluation et d'actualisation des connaissances permettront aux conducteurs de s'évaluer régulièrement dès cette année.