La France dépasse la barre des deux enfants par femme

FECONDITE C'est toujours le plus fort taux d'Europe...

Avec agence

— 

Un nourrisson de 6 mois est décédé à l'hôpital Necker à Paris à la suite d'une "suspicion d'erreur" intervenue à l'hôpital de pédiatrie et de rééducation de Bullion (Yvelines), a annoncé samedi le ministère de la Santé, dans un communiqué.
Un nourrisson de 6 mois est décédé à l'hôpital Necker à Paris à la suite d'une "suspicion d'erreur" intervenue à l'hôpital de pédiatrie et de rééducation de Bullion (Yvelines), a annoncé samedi le ministère de la Santé, dans un communiqué. — Didier Pallages AFP/Archives

La France est toujours championne de la natalité, voire mieux. Le taux de fécondité s'élève désormais à plus de deux enfants par femme (2,02), portant la population en métropole et DOM à 64,3 millions d'habitants au 1er janvier 2009, a annoncé l'Insee ce mardi. Soit une progression de 366.500 personnes en un an, dont seulement 76.000 dûs au solde migratoire.

En ajoutant les 770.000 habitants résidant dans les collectivités d'Outre-Mer (Polynésie française, Nouvelle-Calédonie, Mayotte, Saint-Pierre-et-Miquelon, Wallis-et-Futuna, Saint-Martin et Saint-Barthémémy), la population atteint 65,1 millions de personnes.

834.000 enfants nés en 2008

En 2007, le taux de fécondité était de 1,98 enfant par femme en 2007 et en 2006 de deux enfants par femme, soit le plus fort taux d'Europe.

L'année dernière, 801.000 enfants sont nés en France métropolitaine, un chiffre jamais atteint depuis près de trente ans, et 33.000 dans les DOM.

L'espérance de vie ne progresse pas

En rupture avec la tendance observée sur le long terme, si l'on excepte l'année de la canicule (2003), l'espérance de vie n'a pas progressé en France en 2008. Continuant à augmenter pour les hommes, elle a légèrement reculé pour les femmes.

Un garcon né en 2008 vivrait 77,5 ans et une fille 84,3 ans. En 2007, l'espérance de vie pour les femmes était de 84,4 ans.