Charles Millon visé par une enquête préliminaire pour malversations financières

JUSTICE La brigade financière investigue sur d'éventuels détournements de fonds au préjudice d'une société dont l'ancien ministre de la Défense a été dirigeant...

J.M. avec agence

— 

Charles Millon, à la sortie de l'Hôtel de ville de Lyon, le 12 mars 2001
Charles Millon, à la sortie de l'Hôtel de ville de Lyon, le 12 mars 2001 — REUTERS

Charles Millon dans le viseur de la justice. L'ancien ministre de la Défense est visé par une enquête préliminaire sur d'éventuelles malversations au sein d'une entreprise de biocarburants dont il fut l'un des dirigeants. Selon une source judiciaire, c'est le parquet de Paris qui aurait ouvert cette enquête, le 23 décembre dernier, pour «abus de biens sociaux, faux et recel».

Un détournement évalué à 150.000 euros

La brigade financière a été chargée d'investiguer sur d'éventuels détournements, évalués à plus de 150.000 euros. Ceux-ci auraient été opérés au préjudice de la société Agro Energie Développement (Agroed), spécialisée dans les biocarburants. Millon en a été actionnaire et membre du conseil de surveillance, selon l'hebdomadaire «Marianne» qui fait également état de cette plainte dans son édition à paraître samedi.

L'ouverture de cette enquête préliminaire fait suite à des plaintes simples déposées en janvier par le président d'Agroed et le principal actionnaire de l'entreprise, le groupe d'investissement parisien LMBO.