Marseille paralysée par des chutes de neige

A Marseille, Stéphanie Harounyan

— 

Du jamais vu depuis plus de vingt ans. Hier, Marseille et ses alentours se sont réveillés sous une épaisse couche de neige, atteignant jusqu'à quinze à vingt centimètres. « C'est un phénomène rare, tant dans son étendue que dans la quantité de neige tombée. La dernière fois, c'était en 1987 », expliquait hier un prévisionniste de Météo France, qui avait placé la veille l'ensemble de la région en vigilance orange.

Bien vu : la neige a paralysé plusieurs villes une grande partie de la journée. Dès 8 h 45, le trafic aérien a été interrompu à l'aéroport Marseille-Provence, où un millier de personnes étaient encore bloquées en fin d'après-midi. La SNCF, qui avait totalement arrêté la circulation des trains le matin, a tout de même laissé passer quatre TGV vers Paris et quelques TER vers Aix et Toulon. Les bus de la RTM ont eux aussi dû rentrer aux dépôts dès 8 h compte tenu de l'état des routes. Le tramway a fonctionné jusqu'en milieu de matinée, avant de déclarer forfait. Les deux lignes de métro ont quant à elles assuré un service partiel. RTM et SNCF espéraient un retour à la normale dès ce matin.

Côté route, le préfet des Bouches-du-Rhône a pris hier matin un arrêté interdisant la circulation sur les autoroutes, où plusieurs milliers de personnes se sont retrouvées coincés dans leur véhicule. Des opérations de déneigement et de ravitaillement ont été engagées par les pompiers, notamment sur l'A 55 et l'A 7 où près de 400 personnes restaient immobilisées en fin de journée. Le carambolage sur l'A 7 a fait un blessé grave, qu'il a fallu désincarcérer.

A Marseille, 2000 personnes se sont en outre retrouvées sans électricité dans les 9e, 10e et 11e arrondissements, les pannes touchant jusqu'à 15 000 foyers sur l'ensemble du département, en particulier près d'Aubagne, Aix et Martigues. Plusieurs communes dont Marseille ont décidé de fermer aujourd'hui les écoles et invitent les gens à rester chez eux. Les opérations de salage et de déneigement des grands axes, qui se sont poursuivies toute la nuit, devraient continuer une bonne partie de la journée. ■