Les lycéens ont-ils désarmé?

EDUCATION Vers un succès ou un fiasco ? Difficile à dire. Les lycéens, toujours remontés contre la réforme du lycée repoussée par Xavier Darcos, ministre de l'Education, et contre les 13 500 suppressions de postes prévues en 2009, sont invités à une journée de...

Laure de Charette

— 

Les lycéens sont appelés à une journée de mobilisation jeudi, prélude à un mois où syndicats enseignants et organisations lycéennes entendent hausser le ton pour faire reculer Xavier Darcos sur les suppressions de postes, après le report en décembre de la réforme du lycée.
Les lycéens sont appelés à une journée de mobilisation jeudi, prélude à un mois où syndicats enseignants et organisations lycéennes entendent hausser le ton pour faire reculer Xavier Darcos sur les suppressions de postes, après le report en décembre de la réforme du lycée. — Mehdi Fedouach AFP/Archives

Vers un succès ou un fiasco? Difficile à dire. Les lycéens, toujours remontés contre la réforme du lycée repoussée par Xavier Darcos, ministre de l'Education, et contre les 13.500 suppressions de postes prévues en 2009, sont invités à une journée de mobilisation ce jeudi. A l'appel de l'UNL et de la FIDL, les deux principales organisations lycéennes, la journée devrait être marquée par des assemblées générales dans les lycées, des actions d'information et des rassemblements. A Paris, un rassemblement est prévu au métro Sèvres-Babylone. Mais avec le froid saisissant et la rentrée scolaire toute récente, pas sûr que les troupes répondent aussi présent qu'avant les vacances de Noël. «L'idée c'est de reprendre le rythme, ça peut prendre beaucoup de temps», reconnaît Alix Nicolet de la FIDL. Pour autant les lycéens veulent toujours y croire: «Le mouvement va continuer en janvier, c'est sûr», assène Lucie Bousser, présidente de l'UNL.