L'hiver va-t-il nous plonger dans le noir?

DECRYPTAGE Le froid va-t-il durer, EDF va-t-il tenir le coup, que peut-on faire?...

Julien Ménielle

— 

L'Alliance pour la planète, un collectif d'ONG écologistes, appelle les Français à éteindre la lumière chez eux et dans les bureaux pendant cinq minutes ce soir entre 19h55 et 20h00 afin "d'envoyer un signal fort au Grenelle de l'environnement".
L'Alliance pour la planète, un collectif d'ONG écologistes, appelle les Français à éteindre la lumière chez eux et dans les bureaux pendant cinq minutes ce soir entre 19h55 et 20h00 afin "d'envoyer un signal fort au Grenelle de l'environnement". — Justin Sullivan AFP/Getty images/Arch.

La vague de froid qui touche le pays a pour conséquence directe une surconsommation d'électricité. Des records ont été battus lundi et mardi, et l'alerte rouge a été déclarée dans l'ouest de la France. 20minutes.fr fait le point sur la situation.

La période de froid actuelle est-elle exceptionnelle?
Selon Météo France, contacté par 20minutes.fr, janvier 2003 et février-mars 2005 avaient été rigoureux. Mais il faut remonter à l'hiver 1996-1997 pour trouver trace de températures et de chutes de neige semblables à celles enregistrées ces derniers jours. La bonne nouvelle, c'est que la nuit de mardi à mercredi est considérée comme le pic de cette vague de froid. Les nuits resteront glaciales, notamment dans les régions où le sol reste couvert de neige. Quant aux températures des journées, elles resteront à peine positives jusqu'à lundi, avec un radoucissement progressif prévu à partir de mardi ou mercredi.

Risque-t-on le black-out total?
EDF et son réseau de distribution RTE mettent en place les moyens des secours pour éviter la grosse panne. En plus de toutes ses unités de production nucléaire et de ses usines hydrauliques, EDF mobilise ses centrales au fioul et au charbon, sensées être capables de répondre aux pics de demande actuels. D'autres installations hydrauliques dites «de lacs» bénéficient de réserve d'eau suffisante pour faire face à de brusques augmentations de consommation. EDF affirme également avoir mis en place des procédures qui permettent de disposer «durant cette période de forte consommation des marges nécessaires pour faire face aux aléas de production ou de consommation.»

Pourquoi l'ouest est-il en alerte rouge?
Ce niveau est atteint quand tous les moyens disponibles sont mobilisés. La porte-parole de RTE Ouest, contactée par 20minutes.fr, explique donc que l'alerte est déclenchée pour mettre en garde contre le fait que tout dysfonctionnement entraînerait une coupure de courant durable. La Bretagne est particulièrement exposée parce qu'elle ne produit que 7% de l'électricité qu'elle consomme. Les périodes critiques se situent le matin de 10 à 12h et le soir de 17 à 20h, avec la mise en route simultanée de nombreux appareils électriques nécessitant un acheminement important, l'électricité ne pouvant se stocker.

Que peut-on faire pour limiter sa consommation électrique?
Les règles habituelles restent de mise. Pour les foyers chauffés électriquement, pas question de lésiner en ce moment. Mais inutile d'avoir la main trop lourde, la température souhaitée est de 19°. Pensez à couper le chauffage, comme la lumière dans les pièces inoccupées. Pour l'éclairage, n'oubliez pas qu'une ampoule halogène consomme environ six fois plus qu'une ampoule classique, et trente fois plus qu'une basse consommation. Une économie substantielle peut aussi être réalisée en coupant tous les appareils électriques laissés en veille. Côté cuisine, si vous le pouvez, mitonnez vos petits plats au gaz. Enfin, pour qu’il n’y ait pas de surcharge, évitez de faire tourner vos appareils électriques pendant les heures de pointe, notamment celle du soir entre 17h et 20h.