un Plan contre des arnaques de plus en plus nombreuses

— 

Déjà bien présentes, les escroqueries et plus particulièrement celles liées à Internet (coordonnées bancaires soutirées, faux sites de ventes en ligne...) connaissent une recrudescence. Au point d'obliger Michèle Alliot-Marie à tirer la sonnette d'alarme et de présenter hier un plan d'action et de prévention. « Les abus de confiance sont en augmentation de plus de 20 % entre janvier et novembre 2008 par rapport à l'an dernier, a expliqué hier la ministre de l'Intérieur. Les escroqueries et les infractions économiques et financières représentent désormais 6 % de la délinquance générale. De plus, en la matière, les taux d'élucidation des arnaques liées au Net sont plus bas que pour les escroqueries plus classiques. »

En guise de prévention, la ministre propose des spots diffusés sur des sites Internet, une plaquette d'information distribuée à trois millions d'exemplaires, et une plate-forme téléphonique (0811 02 02 17). Pour parvenir à remonter des filières souvent installées à l'étranger, ce qui explique les faibles taux d'élucidation, elle met en place un site* permettant aux victimes de signaler les escroqueries qui seront traitées en temps réel par un groupe dédié de l'Office central de lutte contre la criminalité liée aux technologies de l'information et de la communication (OCLCTIC). ■ David Carzon

* www.internet-signalement.gouv.fr