La compagne de Julien Coupat reste en prison

JUSTICE La demande de remise en liberté d'Yldune Lévy a été rejetée en appel...

Avec agence

— 

La demande de remise en liberté d'Yldune Levy, incarcérée depuis la mi-novembre avec son compagnon Julien Coupat dans l'enquête sur des dégradations contre des lignes TGV, a été rejetée vendredi par un juge des libertés et de la détention (JLD), a indiqué lundi une source judiciaire
La demande de remise en liberté d'Yldune Levy, incarcérée depuis la mi-novembre avec son compagnon Julien Coupat dans l'enquête sur des dégradations contre des lignes TGV, a été rejetée vendredi par un juge des libertés et de la détention (JLD), a indiqué lundi une source judiciaire — Francois Guillot AFP/Archives

La cour d'appel de Paris a refusé ce mardi la remise en liberté d'Yldune Lévy, compagne de Julien Coupat, mise en examen dans l'enquête sur les dégradations contre des lignes ferroviaires à grande vitesse, a annoncé son avocat, Steeve Montagne.

La chambre de l'instruction de la cour d'appel a suivi les réquisitions du parquet général, qui demandait qu'une décision du juge des libertés et de la détention (JLD) s'opposant à la remise en liberté de la jeune femme soit confirmée.

Toujours pas entendue par le juge d'instruction

Le JLD avait justifié sa décision par le fait qu'Yldune Levy, incarcérée depuis la mi-novembre, n'avait pas encore été interrogée par le juge d'instruction chargé de l'enquête, Thierry Fragnoli.

Sa première audition par le magistrat depuis sa mise en examen est prévue jeudi après-midi, selon Steeve Montagne.