Un départ avant les autres et sur les chapeaux de roue

— 

Trois chanceux. En raison de la concurrence directe avec le Luxembourg et la Belgique où les soldes démarrent les 2 et 3 janvier, trois départements français (la Meurthe-et-Moselle, la Moselle et la Meuse) ont obtenu le feu vert pour lancer les hostilités cinq jours avant le reste du pays. Et c'est un succès semble-t-il. Avec ses 900 boutiques, le centre commercial Saint-Sébastien de Nancy, incontournable dans la région, a accueilli quelque 45 000 personnes vendredi et samedi. « C'est une année historique, nous a confirmé Sandrine Bénard, responsable de la communication du centre. Les chiffres sont au-delà de ce que tous les commerçants espéraient. Ils ont fait en trois jours ce qu'ils récoltent habituellement en une semaine de soldes. Dans tous les magasins, il y avait la queue aux caisses ». Pour elle, de tels résultats sont la conjonction de l'anticipation de calendrier et le fait que cela tombe pendant un pont : « Les gens étaient beaucoup plus disponibles pour venir faire les soldes que d'habitude ». Et la crise dans tout cela ? « Nous, on ne l'a pas vue, assure Sandrine Bénard. En tout cas, ce qui est sûr, c'est qu'il y a de l'argent à dépenser ».

D. C.