Laurence Pernoud, auteur de «J'attends un enfant», est décédée

DISPARITION L'auteur des best-sellers s’est éteinte à l’âge de 90 ans...

Avec agence

— 

Laurence Pernoud est décédée à l'âge de 91 ans le 1er janvier 2009.
Laurence Pernoud est décédée à l'âge de 91 ans le 1er janvier 2009. — DR

Laurence Pernoud, auteur des best-sellers «J'attends un enfant» et «J'élève mon enfant», s'est éteinte jeudi matin chez elle à Paris à l'âge de 90 ans, a annoncé son fils Jérôme Pernoud vendredi à l'AFP.

>> Le blog «Mauvaises mères» en parle. C’est ici

Les ouvrages, publiés en 1956 et 1965, se sont très vite imposés comme des ouvrages de référence pour les jeunes couples, d'autant que l'édition dans ce domaine est alors très limitée.

Un livre pour répondre à ses propres interrogations

C'est d'ailleurs pour répondre à ses propres interrogations que Laurence Pernoud, qui attend alors son premier enfant, se lance dans la rédaction de «J'attends un enfant».

La jeune femme, née le 13 octobre 1918 d'un père suisse et d'une mère grecque, fait d'abord des études de lettres et de droit, avant de travailler à New York pour l'agence United Press. Elle épouse Georges Pernoud, rédacteur en chef de Paris Match, et cherche en vain des livres sur la grossesse alors qu'elle attend son premier enfant, selon sa biographie publiée par Horay.

Ouvrages régulièrement actualisés

Laurence Pernoud s'adresse aux femmes principalement en tant que «mère de famille», mais les ouvrages entendent aborder tous les aspects scientifiques aussi bien que psychologiques de la grossesse.

Régulièrement actualisés et désormais réalisés avec une véritable équipe pluridisciplinaire, les deux titres de ses ouvrages ont été lus par des millions de lecteurs, selon leur éditeur Horay. Publiés dans 70 pays en langue française, ils ont également donné lieu à 40 traductions, la dernière en Turquie, et doivent prochainement être publiés en Chine.

Une collection est également créée avec les éditions Stock, dans laquelle interviennent de nombreux spécialistes (Hubert Montagner, T. Berry Brazelton ...)

Officier de la Légion d’Honneur

Egalement chez Stock, Laurence Pernoud dirigeait une collection «La femme au temps ...») qui avait notamment accueilli «La femme au temps des pharaons» de Christiane Desroche Noblecourt.

Laurence Pernoud a également publié «Il ne fait pas bon être mère par les temps qui courent» (1981), un pamphlet dans lequel elle s'insurge contre la place faite aux femmes dans la société et présente un certain nombre de revendications. Elle réclame notamment la semaine de 35 heures pour les mères de famille.

Officier de la Légion d'Honneur, Laurence Pernoud avait eu deux enfants, Jérôme et Emmanuel.

Débat: avez-vous lu les ouvrages «J'attends un enfant» et «J'élève mon enfant»? Qu'en pensez-vous?

Réactions
La ministre de la Santé Roselyne Bachelot-Narquin a salué une «pionnière» et son «talent de pédagogue hors pair». Pour la ministre, Laurence Pernoud «a su répondre de façon accessible et complète aux nombreuses questions que se sont posées et se posent toujours des générations de femmes et de jeunes couples au moment de la grossesse, de la naissance et de l’éducation de leur enfant».

«Nous avons été des millions de femmes à vivre notre maternité et les premières années de nos enfants avec elle», a déclaré pour sa part la députée européenne Marielle de Sarnez, vice-présidente du Mouvement Démocrate (MoDem). «Elle a accompagné trois générations de femmes et de mères en France. Nous avons avec elle un lien très intime et très affectueux», a-t-elle ajouté.