Lyon: un détenu de 17 ans met le feu à sa cellule

PRISON La direction de l'établissement pour mineurs de Meyzieu avait déjà été mise en cause en décembre après un rapport sur le suicide d'un mineur en février 2008...

MD avec agence

— 

La CGT a demandé mercredi une "remise à plat" du fonctionnement des établissements pénitentiaires pour mineurs (EPM) à la suite du rapport très critique de la Commission nationale de déontologie de la sécurité (CNDS) sur le suicide d'un mineur à l'EPM de Meyzieu (Rhône).
La CGT a demandé mercredi une "remise à plat" du fonctionnement des établissements pénitentiaires pour mineurs (EPM) à la suite du rapport très critique de la Commission nationale de déontologie de la sécurité (CNDS) sur le suicide d'un mineur à l'EPM de Meyzieu (Rhône). — Martin Bureau AFP/Archives

Un détenu de 17 ans de l'établissement pénitentiaire pour mineurs (EPM) de Meyzieu (Rhône) a été légèrement brûlé jeudi soir après avoir mis le feu à sa cellule, a-t-on appris vendredi. «Il a des blessures superficielles. Il est en observation à l'hôpital» pour des brûlures aux avant-bras, a déclaré Muriel Guegan, adjointe du directeur interrégional des services pénitentiaires.

L'adolescent n'a pas expliqué son acte

Elle a confirmé que l'incendie était bien «délibéré», le détenu de 17 ans ayant mis le feu à des vêtements suspendus dans sa cellule. «Il a été rapidement extrait par le personnel», a-t-elle ajouté. L'incendie a débuté vers 21h30 avant d'être rapidement éteint par un gardien, légèrement intoxiqué par la fumée, ont précisé les pompiers.

Le comportement de l'adolescent, incarcéré à la prison de Meyzieu depuis novembre 2008, n'avait jusqu'ici pas suscité d'inquiétudes particulières, a ajouté Muriel Guegan, voyant cependant dans son geste «un moyen de se manifester». L'adolescent ne s'est pour l'heure «pas exprimé» sur son acte, selon la responsable pénitentiaire. La direction de la prison pour mineurs de Meyzieu avait été mise en cause en décembre dans un rapport réalisé après le suicide d'un détenu en février 2008.