Un engin explosif découvert a Capbreton: «Trop tôt pour privilégier la piste terroriste ou la malveillance»

avec agence

— 

Un engin explosif opérationnel a été découvert jeudi à midi dans l'enceinte du Centre européen de rééducation du sportif de Capbreton (Landes) et désamorcé par les services de déminage, ont annoncé le parquet de Paris et des sources proches de l'enquête sur place.
Un engin explosif opérationnel a été découvert jeudi à midi dans l'enceinte du Centre européen de rééducation du sportif de Capbreton (Landes) et désamorcé par les services de déminage, ont annoncé le parquet de Paris et des sources proches de l'enquête sur place. — Cor AFP
Un engin explosif opérationnel a été découvert jeudi à midi dans les locaux du Centre européen de rééducation des sportifs de haut niveau de Capbreton (Landes) et désamorcé par les services de déminage.

L'engin était composé de liquide inflammable contenu dans une bouteille d'eau reliée à un dispositif de mise à feu. Il a été découvert vers midi près d'une baie vitrée par un membre du personnel du Centre européen de recherche des sportifs de haut niveau qui a alors donné l'alerte.

Un engin opérationnel

Les hommes du services du déminage se sont aussitôt rendus sur place et ont désamorcé l'engin qui était opérationnel, a précisé le parquet de Paris.

L'engin était «a priori rudimentaire» et «aucune revendication ni inscription» n'a été remarquée sur les lieux, selon une source proche de l'enquête. Elle ajoute: «Nous en sommes au tout début des investigations, on ne peut pas dire s'il faut privilégier la piste terroriste ou la malveillance».

Des spécialistes de police scientifique ont  été dépêchés à Capbreton pour effectuer les premières constatations et prélèvements.

 

Le parquet antiterroriste de Paris s'est saisi de l'enquête qui a été confiée à la gendarmerie.
 

Ronaldo et Schumacher

Le CERS est un complexe composé de plusieurs bâtiments situé sur un boulevard en front de mer à Capbreton. «Tous les grands sportifs viennent là quand ils ont eu un accident. Il y a eu Ronaldo, Schumacher...», a expliqué à l'AFP Stéphane Delpeyrat, vice-président du conseil régional d'Aquitaine, chargé des sports. «C'est le centre de ce type le plus reconnu en Europe», a-t-il poursuivi.