Quelque 127.000 jeunes selon la police, 150.000 selon les organisateurs ont manifesté jeudi dans toute la France contre le projet de réforme du lycée du ministre de l'Education, Xavier Darcos annonçant la réouverture de tout ce dossier et proposant des Etats généraux.
Quelque 127.000 jeunes selon la police, 150.000 selon les organisateurs ont manifesté jeudi dans toute la France contre le projet de réforme du lycée du ministre de l'Education, Xavier Darcos annonçant la réouverture de tout ce dossier et proposant des Etats généraux. — Bertrand Guay AFP

France

Darcos ne veut plus de blocages de lycées en 2009

EDUCATION – Le ministre a accusé la gauche, et particulièrement le PS, de «récupérer» le mouvement lycéen...

A la question de savoir s’il prendrait des dispositions pour que les lycées ne soient plus occupés après les vacances de Noël, Xavier Darcos a répondu ce vendredi sur LCI qu’«il faudra en tout cas que nous veillions au mois de janvier à ce que ces blocages ne se reproduisent pas et que les lycéens qui veulent travailler puissent travailler».

A propos de l’extrême gauche, il a estimé qu’elle était «en train de déborder le mouvement lycéen». «Ce mouvement a pris un tournant très violent, (...) pour des enjeux qui sont quand même modestes», a-t-il ajouté. «On voit bien qu’il y a une manipulation et que le Parti socialiste a voulu hier (jeudi) s’en faire le récupérateur principal.»

Jeudi, entre 123.000 et 160.000 lycéens ont manifesté à travers le pays contre le projet de réforme porté par Xavier Darcos.