La manifestation dérape à lyon

- ©2008 20 minutes

— 

Quelque 6 000 manifestants à Lyon, entre 2 000 et 4 000 à Toulouse, autant à Marseille, un millier à Lille... Les lycéens étaient globalement présents hier, dans les grandes villes de France. Si tout s'est généralement déroulé dans le calme, la situation a dérapé à Lyon, où on dénombre 38 personnes interpellées, cinq policiers et plusieurs lycéens blessés. C'est autour de la place Jean-Macé (7e) et sur une bonne partie de l'avenue Berthelot que les affrontements ont éclatées au terme du défilé, entre les forces de l'ordre et 150 jeunes munis de briquets et de pierres.

Dans le Nord-Pas-de-Calais, une trentaine d'établissements ont été bloqués ou perturbés avec, parfois, quelques incidents (poubelles incendiées, jets de projectiles sur les forces de l'ordre...). Des actes que le rectorat a rapidement condamnés dans un communiqué. Dans l'académie d'Aix-Marseille, 28 lycées sur 105 ont connu des perturbations, sans incident notable. A Dijon, 200 lycéens ont bloqué pendant une vingtaine de minutes les voies SNCF dans la gare. A Bordeaux, où 2 400 personnes se sont réunies, le cortège était lui beaucoup plus modeste que celui de mardi, qui avait rassemblé entre 5 000 et 7 000 personnes.

Avec nos rédactions régionales