Darcos veut organiser des «états généraux» du lycée

EDUCATION Alors que des dizaines de milliers de lycéens ont défilé partout en France...

Avec agence
— 
Le ministre de l'Education nationale, Xavier Darcos, a exprimé jeudi "son indignation" après les deux affaires de jeux dangereux dits "du petit pont massacreur"? au cours desquelles deux élèves ont été blessés.
Le ministre de l'Education nationale, Xavier Darcos, a exprimé jeudi "son indignation" après les deux affaires de jeux dangereux dits "du petit pont massacreur"? au cours desquelles deux élèves ont été blessés. — Martin Bureau AFP/Archives

Après avoir réaffirmé qu'il allait «rouvrir la totalité du dossier» de la réforme du lycée, Xavier Darcos a déclaré ce jeudi sur France Info qu'il entendait organiser «une sorte d'états généraux du lycée à partir des établissements», pour essayer de «faire s'exprimer tous les lycéens».

Le ministre de l'Education cherche à calmer le jeu alors que plusieurs manifestations de lycéens se sont à nouveau déroulées partout en France ce jeudi.

«Reprendre les choses à zéro»

«Nous allons reprendre les choses à zéro, nous allons ensemble rouvrir la totalité du dossier, nous allons prendre le temps sans hésiter précisément, de sorte qu'on ne dise pas que cette réforme est faite à la va-vite et pour des raisons qui ne seraient pas dictées par l'intérêt des lycéens, par l'intérêt des jeunes de ce pays», avait expliqué Xavier Darcos en début de journée au Sénat.

Le ministre répondait à une question de la sénatrice communiste des Hauts-de-Seine Brigitte Gonthier-Maurin, qui lui demandait quand il comptait «repartir de zéro pour l'Ecole».