Marie-George Buffet reconduite à la tête du Parti communiste

POLITIQUE La dirigeante du parti a recueilli 68,7% des votes sur son texte...

V.G. (avec agence)

— 

Le PCF a fustigé dans un communiqué, un "scandale" et un "pseudo-volontariat", "comme si les retraités qui vivent aujourd'hui si nombreux sous le seuil de pauvreté (...) pouvaient avoir le choix".
Le PCF a fustigé dans un communiqué, un "scandale" et un "pseudo-volontariat", "comme si les retraités qui vivent aujourd'hui si nombreux sous le seuil de pauvreté (...) pouvaient avoir le choix". — Mychele Daniau AFP/Archives

Le navire tangue mais la capitaine ne lâche pas la barre. Malgré de profondes divisions internes sur l'avenir du PCF, les communistes réunis en congrès ont réelu à la tête de leur mouvement, Marie-George Buffet, 59 ans, avec 67,72% des voix pour un quatrième mandat à la tête du Parti communiste français, après le vote des quelque 800 délégués réunis lors du 34e Congrès du PCF à La Défense.

«Je ressens cet après-midi une immense fierté, nous avons avec ce Congrès connu quelque chose de grand, après des périodes difficiles. Les communistes ont montré leur détermination et leur immense qualité humaine», a déclaré Marie-George Buffet d'une voix éraillée par l'émotion.

«On nous avait promis un Congrès à feu et à sang, un Congrès des fractures ou une oraison funèbre pour notre parti», mais «vous les communistes vous avez préféré l'échange et le débat pour changer le monde».

Quatrième mandat, déjà!

Ce sera le quatrième mandat pour Buffet, qui avait obtenu 91 % des voix en 2006. Trois listes «alternatives» étaient soumises au vote. Marie-Pierre Vieu, élue des Hautes-Pyrénées, soutenue par les «communistes unitaires» a obtenu 16,38% des voix.

Le député-maire «orthodoxe» de Vénissieux (Rhône) André Gerin et Nicolas Marchand, un «identitaire», ont respectivement obtenu 10,26% et 5,62%. Ces listes seront représentées proportionnellement au sein du Conseil national (parlement) du PCF, aux côtés des 178 membres de la liste Buffet.

«Une conception neuve» du communisme

Le texte d'orientation de Buffet, intitulé «vouloir un monde nouveau, le construire au quotidien», avait été voté samedi en fin d'après-midi par 68,7% des 873 délégués (24,06% contre et 7,23% d'abstention) composant ce 34e congrès du PCF, ouvert jeudi.

Le texte propose que le communisme reste une «référence fondamentale» du PCF mais dans une «conception neuve». Après la débâcle électorale à la présidentielle de 2007 (1,93%), le Parti reconnaît «la crise du communisme et du PCF» et s'engage à lancer «un chantier de transformations novatrices», «sous la souveraineté du parti».

Alors que se multiplient les initiatives émanant d'élus et d'anciens dirigeants communistes pour créer de nouvelles forces politiques à gauche, Mme Buffet qui souhaite «poursuivre le Parti communiste», rejette l'idée d'une «fracture» au sein du parti et souligne que des «débats de fond» se sont déroulés «dans le respect des individus et des idées».

Eviter l'émiettement à gauche

Elle souhaite éviter la multiplication des listes alternatives de candidature pour la direction du parti qui doit être désignée dimanche et se dit «ouverte à prendre» dans sa liste «des camarades de toutes les sensibilités pour composer cette direction».

Pour les fans, voici le «slideshow» de ce Congrès, un joli (?) diaporama offert par le site officiel du PCF.