Les précédentes affaires d'enlèvement de nouveaux-nés dans des maternités

RAPT On en compte au moins huit depuis 2001...

MD avec agence

— 

Une nourrice, âgée de 22 ans et résidant à Argenteuil (Val-d'Oise), a été mise en examen et écrouée samedi soir après le décès d'une petite fille de quatorze mois dont elle avait la garde, a-t-on appris dimanche de source policière.
Une nourrice, âgée de 22 ans et résidant à Argenteuil (Val-d'Oise), a été mise en examen et écrouée samedi soir après le décès d'une petite fille de quatorze mois dont elle avait la garde, a-t-on appris dimanche de source policière. — Didier Pallages AFP/Archives

L'enlèvement du petit Diango à Orthez est la huitième affaire de kidnapping de nourrissons dans une maternité depuis 2001.

Le 1er septembre 2005, une femme médecin s'introduit dans la maternité de Montfermeil et enlève Célia, deux jours. Le bébé est retrouvé le lendemain soir.

Le 25 août 2005, un enfant de trois jours est enlevé à l'hôpital de Gonesse et retrouvé quelques heures plus tard au domicile de sa kidnappeuse, à Neuilly-Plaisance.

Le 6 octobre 2004, Océane, deux jours, est enlevée à la maternité de l'hôpital de Vire alors que sa mère est sortie fumer une cigarette. L'enfant est retrouvée le lendemain dans la voiture de sa ravisseuse.

Le 20 novembre 2003, un nouveau-né de deux jours, disparu d'une maternité lilloise alors qu'il dormait dans son berceau aux côtés de sa mère, est retrouvé devant une maison de Villeneuve-d'Ascq quelques heures après son enlèvement.

Le 1er décembre 2002, une femme de 25 ans enlève une fille de quatre jours à la maternité de Montfermeil. Des personnes de la communauté des gens du voyage, à laquelle appartient la ravisseuse, étonnées de l'arrivée de la jeune femme avec un bébé, donnent l'alerte.

Le 25 février 2002, une enfant de cinq jours, Scolastique, est enlevée à la maternité de Saint-Amand-Montrond (Cher) alors que sa mère est partie prendre une douche. L'enfant est retrouvée le lendemain dans l'appartement de la ravisseuse. C'est un pharmacien, soupçonneux après l'achat par la femme de produits pour bébé, qui a alerté la police.

Le 11 juin 2001, Léonie, un bébé de 18 jours pesant seulement 1.700 grammes, disparaît du service de néonatalogie de la maternité du CHU de Nantes. La ravisseuse de 19 ans est retrouvée huit heures plus tard à Angers, où elle s'est rendue en train, grâce à une dizaine de témoignages spontanés, faisant suite aux appel aux témoins des médias locaux.