Un rapport sur les violations de sépulture rendu public

- ©2008 20 minutes

— 

Un document qui tombe à pic. Alors que le cimetière militaire de Notre-Dame-de-Lorette, près d'Arras (Pas-de-Calais), a été profané dimanche pour la troisième fois en dix-huit mois, deux députés UMP ont rendu public hier leur rapport sur la lutte contre les violations de sépultures. « Du respect des morts à la mort du respect » devait initialement être présenté demain, mais les événements ont avancé sa sortie de deux jours. André Flajolet (Pas-de-Calais) et Jean-Frédéric Poisson (Yvelines) y étudient notamment l'influence de certaines cultures actuelles, comme le gothique, sur la « mise à distance avec la mort ». André Flajolet reste toutefois prudent : « C'est un facteur, mais ce n'est pas le seul. » Plutôt qu'une censure des artistes gothiques, les deux élus plaident pour un rétablissement du travail de mémoire, notamment à destination des écoliers. Et selon eux, les auteurs des exactions doivent faire « systématiquement l'objet d'un suivi psychologique ».

A Lille, Olivier Aballain