Jérôme Kerviel accablé par les juges

- ©2008 20 minutes

— 

Les juges chargés de l'affaire Kerviel ont livré pour la première fois leur vision du dossier dans des actes d'enquête. Ils estiment que le trader a profité des défauts de contrôle de la Société générale et rejettent la thèse de complicités internes suggérée par la défense. « Les multiples alertes n'ont pas permis aux organes de contrôle internes de la banque de détecter les positions exorbitantes qu'avait prises M. Kerviel sur son poste, celui-ci ayant pris soin de les masquer par des opérations fictives », affirment les juges dans un document consulté par l'AFP.