Xavier Bertrand à la tête de l'UMP : objectif 2012

David Carzon - ©2008 20 minutes

— 

Un rival de moins pour Fillon. Mais jusqu'à quand ? Comme cela avait filtré dimanche soir, Xavier Bertrand a été désigné hier secrétaire général par intérim de l'UMP avec la mission de remettre de l'ordre dans le parti. Si le ministre du Travail a le profil pour cette tâche, il aura fallu forcer un peu la main de la star montante du parti qui ne souhaitait guère quitter le gouvernement, selon des parlementaires de la majorité. Xavier Bertrand devra être confirmé à son poste le 24 janvier prochain.

Las, il devenait urgent pour l'UMP de remplacer Patrick Devedjian, jugé trop « rigide » et de retrouver l'ardeur de la campagne de 2007. A l'Elysée, on a compris qu'il fallait anticiper les échéances à venir : européennes 2009, régionales 2010 mais surtout présidentielle 2012. Car Nicolas Sarkozy y pense depuis toujours : il veut se présenter à un second mandat « si les conditions sont réunies », explique un proche. A Xavier Bertrand de faire en sorte qu'elles le soient. Logiquement, si la menace d'un rival à court terme s'éloigne pour l'actuel Premier ministre, nul doute que Xavier Bertrand serait le candidat idéal à ce poste en cas de réélection du chef de l'Etat.

Autre avantage pour Nicolas Sarkozy, Xavier Bertrand va retrouver son poste de député et amener un son de cloche sarkozyste dans un groupe UMP à l'Assemblée, un peu trop acquis à la cause de son président Jean-François Copé de l'avis de l'Elysée.