L'ancien recteur de Lourdes condamné pour détournement de fonds

JUSTICE Il avait encaissé quelque 50.000 euros de dons destinés à l'église...

Avec agence

— 

Le miracle n’a pas eu lieu pour le Père Raymond Zambelli. L'ancien recteur des sanctuaires de Lourdes a été condamné vendredi par le tribunal de Tarbes à un an de prison avec sursis pour le détournement de quelque 50.000 euros de dons, affirme samedi l’AFP qui cite une source judiciaire.

Remboursement

Jugé pour «abus de confiance», l'ancien recteur, qui avait démissionné début novembre «pour raisons de santé», n'a été condamné à aucune peine d'amende, le Père Zambelli ayant remboursé les plaignants et les Sanctuaires de Lourdes.

«Il y a eu un détournement de chèques qui étaient destinés à l'église et que le père a placé sur son compte», selon le procureur de la République de Tarbes, Gérard Aldigé.

L'origine de quelque 250 chèques a été vérifiée par les enquêteurs, et 20% des personnes ayant émis ces chèques ont confirmé que l'argent était destiné au Père Zambelli

Plaintes

80% des chèques encaissés par l'ancien recteur, pour un montant de 50.000 euros, étaient en revanche destinés à l'église, et cinq personnes avaient porté plainte. «Pour les espèces cela a été évidemment impossible», a cependant reconnu le procureur.

Une enquête préliminaire, confiée à l'antenne de Pau de la police judiciaire de Bordeaux, à propos des agissements du recteur des sanctuaires de Lourdes avait été ouverte à la demande du parquet de Tarbes après un signalement en juin 2008 du Tracfin, la cellule de lutte anti-blanchiment d'argent dépendant du ministère des Finances.